16/10/2017 / Moahet-Sran

Abidjan-Plateau, rez-de-chaussée de l’immeuble de la grande mosquée. Jeudi 12 octobre 2017, 9 heures. Jumia travel procède à l’ouverture officielle de son agence de voyage du centre des affaires abidjanais.

Officiels et intervenants à l'inauguration de l'agence de voyage de Jumia Travel d'Abidjan-PlateauAir Côte d’Ivoire, acteurs du tourisme et journalistes sont de la partie. Après les mots de bienvenue, Cyrille NOMEL, directeur pays de Jumia Travel Côte d’Ivoire, a fait la présentation de cette nouvelle agence avec ses objectifs et services.

« État actuel du secteur du voyage en Côte d’Ivoire : cas d’Air Côte d’Ivoire la compagnie nationale aérienne ». C’est le thème sur lequel Kacou Félix, chargé des ventes domestiques et de l’administration publique à  Air Côte d’Ivoire, est, lui, intervenu. Il a dressé le tableau des performances réalisées par son entreprise ainsi que les retombées économique pour le pays.

La compagnie nationale détient 40% de la plateforme aérienne au plan national et dispose, selon Kacou Félix, d’une dizaine d’avions, comprenant les Airbus A319 et A320, capables d’assurer le trafic dans plusieurs villes du pays.

La collaboration Jumia Travel – Air Côte d’Ivoire saluée

De 2014 à 2017, Air Côte d’Ivoire a enregistré plus de 148 000 passagers, avec des vols réguliers vers les villes telles que Korhogo, Man, San Pedro, Odienné, Bouaké, etc. L’un des vœux d’Air Côte d’Ivoire, confie le chargé des ventes et de l’administration publique de cette compagnie, est de connecter toutes les villes du pays au réseau aérien, afin de remédier aux difficultés liées au déplacement d’une ville à une autre.

Kacou Félix se félicite de l’initiative de Jumia Travel pour la promotion de la destination Côte d’Ivoire en ouvrant cette nouvelle agence.

« C’est un très bon partenariat avec Jumia travel. Car, désormais, plus besoin de se soucier pour la réservation du transport aérien, terrestre et d’hébergement. Vous avez tout cela en un clic sur Jumia Travel », marque-t-il.

Pour ce faire, des tarifs bien étudiés ont été élaborés, pour permettre à la population ainsi qu’aux touristes de se déplacer à moindre coût et en toute quiétude. À titre d’exemple, la destination Bouaké-Abidjan aller/retour est à partir de 46 500 Fcfa pour 35 min de vol.

Un essor pour le tourisme

Assielou Oi Assielou, conseiller du directeur général de Côte d’Ivoire Tourisme, a, pour sa part, indiqué que le développement de l’aviation constitue un véritable levier de développement, aussi bien pour le tourisme que pour le pays. Il en veut pour preuves la construction de réceptifs et complexes hôteliers sur les dessertes de Korhogo, la réouverture de la Baie des Sirènes à San Pedro, la réhabilitation de l’hôtel Les Cascades de Man et des hôtels à la pointe de la technologie à Odienné.

Aussi, depuis 2014, le secteur du tourisme et du voyage constitue 4,8% du Produit intérieur brut (PIB) ivoirien. Avec une importante évolution du secteur du voyage entre 2015 et 2017, le pays a enregistré plus de 1 100 000 touristes, dont 470 809 touristes étrangers et 706 213 touristes internes, avec une durée de séjour de trois (3) jours en moyenne et un taux d’occupation des hôtels s’élevant à 69,4% en 2015.

Jumia Travel apparaît à ses yeux comme un partenaire sûr, dans cette locomotive de redynamisation et de valorisation du secteur touristique national. Assielou Oi Assielou a néanmoins regretté la non-participation des représentants et élus locaux, face aux difficultés auxquelles sont confrontés les sites touristiques situés dans ces zones.

« Le secteur touristique doit bénéficier de l’appui des collectivités comme cela se fait en Europe », signe Assielou Oi Assielou.

Jonas Ehouman