Banque Electronique : Enfin une carte prépayée Visa pour les Ivoiriens

Les défis de la bancarisation, surmontés par l’évolution accrue des technologies et services monétiques, prennent de l’ampleur en Côte d’Ivoire. Prenant conscience du rôle qu’elles ont à jouer dans cette révolution, les banques en Côte d’Ivoire prennent part à des consensus et des partenariats d’un nouveau type dans le monde bancaire. Avec pour résultat, la fourniture de solutions monétiques variées et de plus en plus accessibles. L’objectif ultime étant de faire des habitants de la Côte d’Ivoire, des amis de la banque de demain.

Par Manassé DEHE

La dernière solution sur le territoire ivoirien, c’est la carte prépayée VISA dénommée, CASHXPRESS, la « sœur aînée» de la carte AFRICARDS. Le mode et le principe de fonctionnement des cartes bancaires prépayées est maintenant connu dans le pays depuis l’arrivée de la carte Africards. Et ce nouveau produit, la CashXpress, s’utilise de la même manière. Sauf qu’elle est émise cette fois par une banque domiciliée en Côte d’Ivoire, ECOBANK, avec des avantages pour les ivoiriens. Contrairement à la carte Africards qui se montre plus bénéfique au Burkina Faso.

CashXpress est une carte de paiement et de retrait affilié au réseau VISA International, acceptée dans le monde entier partout où les cartes VISA traditionnelles sont acceptées. Son avantage est qu’elle n’est pas liée à un compte bancaire Ecobank. On n’a pas besoin d’avoir un compte bancaire chez Ecobank, pas d’enquête de solvabilité, pas de justificatif de niveau de revenus. Il faut juste fournir une pièce d’identité à photo en cours de validité (Carte nationale d’identité, passeport, ou carte consulaire), une adresse, un numéro de téléphone et payer le prix de la carte. Tout le monde peut donc l’obtenir, la recharger, et l’utiliser en toute liberté et en toute sécurité partout dans le monde. C’est pourquoi cette carte est appelée « carte prépayée ». La carte CashXpress est acceptée par tous les marchands et paris sur Internet qui acceptent le paiement par cartes bancaires Visa. Ainsi que par tous les distributeurs automatiques de billets (DAB) et les terminaux de paiement électroniques (TPE) qui portent le logo Visa.

L’émission de la CashXpress par Ecobank, est rendue possible grâce à l’expertise de l’entreprise GTP (GLOBAL Technology Partners) qui fournit la plate-forme et la connexion au réseau International VISA. Ainsi, grâce au déploiement de GTP il est possible de consulter gratuitement  l’historique et le solde en ligne en temps réel 24h/24 et 7j//7. Pratique pour ceux qui veulent contrôler les transactions de leurs enfants ou leurs proches à qui ils auraient offert la carte. La solution fournie par GTP permet également des alertes SMS à chaque transaction indiquant le montant de la transaction et le nouveau solde. Le coût du Sms étant à la charge de la Banque Ecobank et non du détenteur de la carte CashXpress.

Une carte de plus ?
« La CashXpress est nettement plus avantageuse que la carte Africards. Puisqu’elle est émise par une banque ivoirienne, il n’y a pas de frais supplémentaires (taxe internationale) à payer pour le rechargement et le retrait de l’argent sur la carte, comme c’est le cas pour Africards », indique Mr Serges DOH, Vice-président de GTP, qui connait bien les deux produits, vu que c’est la même entreprise GTP qui permet leur déploiement. Ainsi, un détenteur de la CashXpress paiera un montant 1200 FCFA de frais pour un rechargement inférieur à 59 000 FCFA, là où celui d’Africards paierait 5.000 FCFA.

Un autre point fort de la CashXpress, c’est son réseau de distribution. Pour commercialiser et recharger son produit, la banque Ecobank a choisi de s’appuyer sur le plus grand réseau ivoirien de distribution de produits Monétiques : SERFIN. Il s’agit en effet d’un réseau de revendeurs et distributeurs de monnaie électronique, constitué d’une quarantaine de particuliers répartis sur l’étendue du territoire. Après avoir distribué durant les 3 dernières années la carte Africards, le réseau de SERFIN connait bien les rouages et les enjeux des cartes prépayées sans compte bancaire. « Bien qu’émise par une banque burkinabé, Africards a été plus vendue en Côte d’Ivoire, grâce à la Solidité de notre réseau », raconte le Président de SERFIN. En somme, la carte CashXpress sera disponible dans un plus grand nombre de points de vente et de rechargement en Côte d’Ivoire, incluant la vingtaine d’agence d’Ecobank et le réseau SERFIN.

Avec l’arrivée de la CashXpress, la Côte d’Ivoire fait un pas en avant dans son processus d’augmentation du nombre de personnes bancarisées. Mieux qu’avec Africards, les ivoiriens vont véritablement profiter cette fois-ci des bénéfices d’une carte prépayée Internationale. Toutefois, des efforts importants restent à faire, quand à la réduction du prix minimum à recharger sur la carte, qui est actuellement de 25.000 FCFA, ainsi que les frais prélevés lors des transactions effectuées dans le réseau même d’Ecobank.
Avec l’installation en Côte d’Ivoire de l’entreprise GTP , il y a tout à espérer en l’avenir de telles solutions pour la Côte d’Ivoire et aussi pour l’Afrique Occidentale toute entière.