Bocanda : L’ONG ASI-CI offre un important lot de matériel médical à l’hôpital général

Le Directeur de l'Hôpital de Bocanda réceptionnant le don de l'ASI-CI

Le Secrétaire Général de la Préfecture de Bocanda, qu’accompagnaient son homologue de la mairie Léopold Zohoré et le Sous-Préfet de Kouadioblékro Hortense Walemin Aka,  a  réceptionné le lundi 10 octobre un important don de matériel médical dont un échographe et une couveuse des mains de Roberto Mantovani, représentant/résident de l’ONG ASI-CI (Association des serviteurs inutiles-Côte d’Ivoire) à l’Hôpital Général de Bocanda.

Ces deux appareils dont ne disposait pas l’hôpital viennent non seulement accroître le plateau technique du district sanitaire de Bocanda, mais également mettre fin à la souffrance et au calvaire des populations. Elles qui étaient obligées de parcourir de longues distances pour se rendre soit à Daoukro ou à Dimbokro et faire des examens nécessitant l’intervention desdits  appareils. Ce qui provoque  souvent des décès pendants les évacuations.

Désormais plusieurs possibilités s’offrent aux populations qui n’auront plus à se déplacer.  Ce qui réjouit  évidemment, Docteur Assi Aboueu, premier responsable de l’Hôpital Général. Pour le Directeur de cette structure sanitaire,

« c’est une véritable épine que l’ONG ASI-CI  vient enlever dans les pieds des autorités et un soulagement pour (les) populations qui n’auront plus à faire de longues distances pour faire certains examens médicaux. Pour qui connait le prix de ces appareils, on ne peut que dire un grand merci à monsieur Roberto Mantovani et  à tous les membres de cette organisation pour le geste ô combien important. Surtout que déjà l’année dernière, ils avaient fait également un don à l’hôpital. »

Roberto Mantovani a, au nom du Président de l’ONG ASI- Italie, Mauro Colamartino et de Bernadette Amon Kouakou, présidente de l’ASI-CI,  dit sa joie d’apporter une aide à l’hôpital et partant à la population du département de Bocanda.

Il a par la suite égrené un chapelet de projets déjà exécutés ou sur le point de l’être en Côte d’Ivoire, sans oublier tous les dons que sa structure a eu à offrir ici et là avec la même démarche. Celle d’être le plus proche des populations les plus démunies sans distinction aucune.

Quant à Georges Konan Kouamé, directeur départemental de la santé, il a remercié d’emblée l’ONG et ses responsables avant de rassurer  les uns et les autres sur la  bonne utilisation des appareils reçus.

Le responsable départemental de la santé a profité de l’occasion pour présenter quelques doléances qui se rapportent au renforcement des capacités du personnel de l’hôpital  pour une utilisation efficiente et rationnelle des nouveaux appareils (couveuse, échographe et laryngoscope) et l’acquisition par l’hôpital d’un stabilisateur d’électricité.

Le département de Bocanda faisant face à une variation constante du courant électrique, ce stabilisateur permettra, en à croire Georges Konan Kouamé, d’éviter les risques de court-circuit qui sont souvent préjudiciables aux appareils électriques.

Pour le Secrétaire Général de la Préfecture, Ibrahima Cissé qui représentait le Préfet à cette cérémonie, ce don vient à point nommé.

Hormis ces trois appareils, le don comprend également :

– 1 bistouri électrique;

– des confections couches pour malades du SIDA;

– des serviettes;

– 14 confections complètes veste stérilisée pour chirurgie;

– 2 sets complets orthopédiques;

– 1 mesureur de glycémie;

-1 groupe de continuité électrique.

FREDERIC GORE BI