11/10/2018 / Moahet-Sran

Le 13 octobre 2018, les Ivoiriens sont appelés à élire les maires à la tête des 201 communes que compte le pays. Pour participer au vote pour le renouvellement des élus municipaux, les Ivoiriens doivent être âgés de 18 ans au moins et être inscrits sur la liste électorale de leur commune.

La déclaration de candidature aux élections municipales se présente sous la forme d’une liste. Elle comporte autant de noms que de sièges de conseillers municipaux à pourvoir. Les sièges de conseillers municipaux sont fonction du nombre d’habitants par commune.

La liste de candidature obéit à un ordre de présentation des noms ou des candidats. Elle est conduite par un candidat : c’est la tête de liste. Et aucun changement de l’ordre des candidats n’est admis ou autorisé après la publication de la liste de candidature par la CEI – Commission électorale indépendante.

Chaque électeur fait son choix entre les listes présentées pour la commune. La liste ayant recueilli le plus de voix remporte l’élection et obtient une place de choix pour la composition du Conseil municipal, au sein duquel peuvent être présentes toutes les listes en concurrence.

Élection du maire par le Conseil municipal

Le Conseil municipal est l’assemblée d’élus en charge de la gestion des affaires de la Commune. Sa composition est déterminée à l’issue des élections municipales.

Selon l’article 135 du code électoral : « La liste qui recueille le plus de suffrages exprimés obtient la moitié des sièges [du Conseil municipal]. L’autre moitié des sièges est repartie, entre toutes les listes, y compris la liste majoritaire, à la proportionnelle et au plus fort taux qui reste. » C’est en fonction de l’ordre de présentation sur les listes que les sièges sont attribués au Conseil municipal.

Une fois constitué, le Conseil municipal procède à l’élection du maire et de ses adjoints, à sa première réunion. Cette élection se fait poste par poste, au scrutin uninominal secret, à la majorité absolue.

En règle générale, le maire de la commune est la tête de liste ayant recueilli le plus de suffrages exprimés, car sa liste détient au moins 50 % du Conseil municipal. Le maire et ses adjoints forment l’exécutif de la commune, chargé de mettre en œuvre les décisions prises par le Conseil municipal, qui est l’instance délibérative.

Conditions d’éligibilité des conseillers municipaux

Tout citoyen peut être élu au Conseil municipal ou à la tête d’une commune s’il remplit les conditions suivantes :

  • être âgé d’au moins 25 ans,
  • avoir la qualité d’électeur,
  • avoir la nationalité ivoirienne de naissance ou depuis au moins 10 ans,
  • être inscrit sur la liste électorale de la circonscription choisie,
  • résider effectivement dans la circonscription concernée.

Le Code électoral permet toutefois que des électeurs n’étant pas inscrits sur la liste électorale de la circonscription choisie ou ne résidant pas dans la commune puissent être éligibles s’ils y ont des intérêts économiques et sociaux certains ; et ce, dans la proportion du tiers (1/3) de l’effectif du Conseil municipal.

Crédit-photo : rfi.fr

Evrard Aka & Patrick YAO