05/07/2018 / Moahet-Sran

Le jeudi 5 juillet 2018, à Adiopodoumé, km 17, route de Dabou (Côte d’Ivoire), siège du CSRS – Centre suisse de recherches scientifiques -, l’institution a procédé à la passation de charges entre ses directeur sortant, Prof. Bonfoh Bassirou, et entrant, Inza Koné.

Prof. Bonfoh Bassirou a dirigé le CSRS « pendant 9 ans ». Les présidents du Conseil d’administration du Centre et, de la Fondation du CSRS ont félicité l’ex-directeur de l’institution pour le travail abattu et l’image davantage reluisante et internationale qu’il a contribué à asseoir.

À la découverte du nouveau directeur général

Primatologue et président de la Société africaine de primatologie (SAP), Prof. Inza Koné a été sous la direction de Prof. Bonfoh Bassirou le directeur de la recherche et du développement du CSRS. Cela fait 22 ans que le nouveau directeur général travaille au Centre suisse de recherches scientifiques.

C’est en 1996 que le CSRS recrute Prof. Inza Koné, alors en année de DEA (Diplôme d’études approfondies). Il se félicite d’avoir travaillé et collaboré avec quatre (4) directeurs successifs de l’institution, pendant plus de deux (2) décennies et d’avoir « beaucoup appris ».

Chaque directeur du centre qu’il a vu passer et avec lequel il a travaillé lui a transmis des valeurs solides : l’audace, la prise de responsabilités, la culture de l’excellence, la compétitivité, la culture du professionnalisme, l’esprit d’équipe. Chacun des quatre (4) précédents directeurs a contribué à sa manière à façonner Prof. Inza Koné et à le préparer pour le destin qui est le sien aujourd’hui.

Le président du Conseil d’administration du Centre suisse de recherches scientifiques n’a pas manqué de confier que des 14 candidatures reçues, « la qualité scientifique » et « la qualité humaine » de Prof Inza Koné ont fortement contribué à sa sélection.

Prof. Inza Koné qualifie sa sélection et sa nomination d’ « événement historique ». Il est en effet le tout premier Ivoirien à accéder à la direction générale du « CSRS, acteur majeur de la recherche scientifique en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest ». Le Centre existe depuis 1951.

Les priorités de Prof. Inza Koné

Dans les cinq (5) années à venir, le nouveau directeur général du CSRS dit voir son institution « renforcer sa position dans le dispositif scientifique africain et devenir un véritable centre d’excellence au service de la Science et du Développement Durable ».

Prof. Inza Koné rêve également d’ « un centre qui alimente les processus de prise de décisions avec des évidences scientifiques, un centre porté par un personnel et des chercheurs compétents, professionnels et motivés ».

Le nouveau directeur général du CSRS place son mandat de trois (3) ans sous cinq (5) priorités ou axes :

  • Systématiser la démarche qualité dans la recherche, la formation et les services ;
  • Renforcer le caractère stimulant de l’environnement de travail au CSRS ;
  • Développer des partenariats stratégiques transversaux, notamment pour la régionalisation du Centre ;
  • Développer un mécanisme de gestion administrative et financière souple, fluide, et efficace/efficiente ;
  • Assurer la traduction des résultats de recherches en des actions de développement.

Dans l’exercice de son mandat, Prof. Assane Thiam, directeur de Cabinet, représentant la ministre Bakayoko Ly-Ramata, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a assuré le nouveau directeur général du CSRS de son « soutien personnel » et de celui de son département.

Evrard Aka