11/11/2013 / La Redaction
Crédit-photo : ilo.org

C’est en 1937 que la Côte d’Ivoire, alors colonie française, a vu sa première officine (pharmacie) sortir de terre. Le premier pharmacien en était Dr Aka Angui Hortense, actuel maire de la commune de Port-Bouët.

76 ans plus tard, le profil que garde la population du pharmacien est resté le même, celui du ‘’propriétaire’’ d’officine, lieu de vente des médicaments. Pour certains, c’est même un ‘’sans cœur’’ qui ne pense qu’à écouler ses médicaments en augmentant leur prix dans le but de s’enrichir. Trop de médisances ou de fausses croyances sur la profession…Le pharmacien, après son serment, est-il limité à la vente des médicaments ?

Le pharmacien est un individu qui a suivi des études universitaires sanctionnées d’un doctorat ès sciences. La vente de médicaments dans une officine n’est que ce que l’on peut voir de « la partie visible d’un iceberg ».

Le pharmacien est bien celui qui est chargé de la vente et de la conservation des médicaments et autres dans l’officine appelée communément pharmacie.  Mais on peut lui attribuer le profil de gestionnaire, car il gère à la foi les hommes qui travaillent dans son officine et les médicaments.

« Il est capable d’embrasser toute une panoplie de disciplines qui vont des disciplines scientifiques à la gestion des ressources humaines … », soutient Dr Aka Angui Philippe.

Le pharmacien peut être considéré comme un biologiste, un chimiste et bien de profils qu’il peut avoir grâce à ses études qui lui permettent d’être polyvalent. « Faut-il le rappeler le pharmacien est celui qui est proche de la population chaque jour. C’est un professionnel de la santé », poursuit-il.

Le pharmacien joue le même rôle que le médecin dans ses approches et contacts avec les patients ou clients qui fréquentent son officine. C’est un professionnel de la grande famille des cadres de la santé publique ou privée en Côte d’Ivoire. « Le pharmacien fait des consultations au même titre que le médecin mais à la différence du dernier cité, il fait ses consultation gratuitement », ajoute le Dr Aka Angui Philippe.

Le pharmacien peut être aussi enseignant-scientifique et chercheur dans le domaine toujours de la santé. « Un pharmacien peut travailler dans des domaines humanitaires, faire des recherches ou enseigner étant gestionnaire d’officine », confirme le Pr André N’houley vice doyen de l’UFR pharmacie de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

Dans chaque région stratégique de la Côte d’Ivoire, il ya au moins une pharmacie. La profession de pharmacien est l’une des plus nobles dans notre pays parce qu’elle est implantée partout.

Landry Zahoré