31/01/2010 / Yoroba

Le Black market n'est plus qu'un grand tas de cendres - Crédit photo : Acturoute.info

Samedi matin. Un magasin du célèbre « marché noir » d’Adjamé prend feu. Bientôt les flammes se propagent et gagnent plusieurs autres magasins. Les propriétaires n’ont pas le temps de sauver leurs affaires. Vêtements, livres et cahier, téléphones portables et autres appareils électro-ménagers. Tout part en fumée en quelques heures. Les pompiers de l’Indénié sont immédiatement mobilisés avec des camions-citerne et autres engins pour combattre le feu. Leurs collègues de la Société ivoirienne de raffinage (SIR) viennent prêter mains fortes.

Les pompiers ont longtemps cherché des bouches d'incendie
Crédit photo - Acturoutes.info

Malgré leurs promptitudes, les  soldats du feu sur le terrain ont  toutefois du mal à démarrer. La raison : « Impossible de trouver des bouches d’incendie », généralement cachés par les constructions anarchiques sur la voie et les espaces publics.  A cela, s’ajoute l’action de nombreux badauds qui profitent de la situation pour piller ce qui peut l’être. Certaines boutiques non atteintes (encore) par les flammes n’échappent pas aux cambrioleurs.

La police est alors mobilisée et fait usage gaz lacrymogène pour disperser la foule.
Au moment où nous mettons ce texte en ligne, le premier bilan ne déplore aucune victime, mais de très importants dégâts matériels.

Israël Yoroba avec Acturoutes.info