Les CV-AV optent pour la solidarité et la réconciliation en Côte d’Ivoire.

CVAV

A l’occasion de l’investiture de leur nouveau président national, les Cœurs Vaillants et Âmes Vaillantes (CV-AV) de Côte d’Ivoire ont lancé la nouvelle campagne d’année avec pour thème général : « Enfants CV-AV, pour une Côte d’Ivoire solidaire et réconciliée».

Pour cette année 2013-2014, le thème à étudier est : « enfants CVAV, soyons modèle de charité dans notre milieux de vie». Les enfants doivent être des exemples de solidarité envers leurs camarades enfants qui vivent des conditions de vulnérabilités. Un thème qui met les enfants au cœur de la réconciliation dans notre pays, car le mouvement CV-AV est un mouvement d’action Catholique crée pour l’éducation social, et humaine de l’enfant.

C’est précisément en 1939 pendant la seconde guerre mondiale que le Père Gaston Courtois décide de réunir les enfants pour véhiculer un message de paix et d’amour à travers un journal « Cœur Vaillants » distribué en pleine guerre par les enfants. Pour ne pas être en marge de l’historique de sa naissance les CV-AV de Côte d’Ivoire ont fait le choix de ce thème qui va accompagner leurs activités ces trois (03) années c’est-à-dire 2013-2016.

Deux termes retiennent l’attention : « solidaire et réconciliée » dans ce thème choisi.

« Les enfants CV-AV par ce thème veulent dire à toute la Côte d’Ivoire, qu’ils ont leur mot à dire dans le processus de réconciliation en cours », affirme Ello Nogbou Emile Président National des CV-AV.

La Côte d’Ivoire sort d’une crise post-électorale, d’où ses filles et ses fils sont sortis divisés et déchirés. Dans cet élan de réconciliation où les adultes peinent à trouver une issue, les enfants CV-AV veulent s’impliquer dans le processus de réconciliation et proclamer leur envie d’une Côte d’Ivoire harmonieuse, paisible malgré ses diversités ethniques, politiques, religieuses et culturelles.

Le dimanche 03 Novembre 2013, tous les Cœurs Vaillants Âmes Vaillantes venus des diocèses de Daloa, San Pedro, Yopougon, Bouaké, Yamoussoukro, Abidjan, de Grand-Bassam étaient présent à la paroisse St louis de Gonzague dans le diocèse de Grand-Bassam.

Landry Zahoré