12/12/2015 / Moahet-Sran

Jeudi 09 décembre 2015. Abidjan-Cocody, Les II-Plateaux. Jovago (plate-forme de réservation d’hôtels) organise une Conférence, avec pour thème central : « l’expansion du e-commerce en Côte d’Ivoire, quel enjeu pour le commerce traditionnel ? » Thème que développé par Gertrude Koné Kouassi, Directrice Exécutive du GOTIC (Groupement des Opérateurs du secteur des TIC en Côte d’Ivoire).

e-commerce 2La conférencière définit le e-commerce comme : « l’ensemble des échanges commerciaux dans lesquels l’achat s’effectue sur un réseau de télécommunication ». Le commerce électronique se déploie en B to B (entre entreprises), en B to A (d’entreprises à administrations), en B to C (d’entreprises à clients) et en C to C (Echange inter-consommateurs).

Produits de qualité et respect des délais sont les principaux standards du e-commerce. Depuis 2013, en dépit de quelques défis, la Directrice Exécutive du GOTIC dit noter « une croissance exponentielle du marché », avec « une grande effervescence dans le C to C». La conférencière est cependant convaincue que le commerce traditionnel survivra à l’essor de la vente en ligne.

Les challenges à relever par le commerce traditionnel

Pour ce faire, le commerce traditionnel – avec les marchés physiques, les boutiques … – doit « tirer parti de ses atouts ». Pêle-mêle, quelques-uns des atouts du commerce traditionnel : besoins des consommateurs de relation de proximité et de toucher les produits avant l’achat, prix actuels des télécommunications relativement élevés, population encore fortement rurale et difficultés d’accès à certaines localités …

Le commerçant traditionnel doit également « changer de comportement » et opter pour la mise en place de « réelles stratégies d’innovation et de différenciation ». Bref, le commerce traditionnel doit « faire sa mutation » et « inclure [désormais] les TIC dans ses process », recommande Gertrude Koné Kouassi.

La conférencière soutient même que le commerce traditionnel peut être « plus fort, en combinant ses propres avantages avec ceux de l’e-commerce ». En substance, l’avenir du secteur se fera avec la coexistence du e-commerce et du commerce traditionnel, selon la Directrice Exécutive du GOTIC.

Crédit-photo : socialnetlink.org

Evrard Aka