21/10/2016 / Jacques KOUAO, Jacqueville, Région des Lagunes

img_0266Le centre culturel de la ville de Divo a servi de cadre ce mardi 11 octobre 2016 pour la célébration de la journée internationale de la jeune fille. Devant les autorités administratives et religieuses,  les jeunes filles de la ville de Divo ne sont pas restées en marge de cette journée qui leur est dédiée. Se Succédant à la tribune pour leurs différentes allocutions, les intervenants ont salué cette initiative de l’ONU d’accorder une journée spéciale réservée à la jeune fille.

«La jeune fille, c’est l’avenir de la nation. Demain une femme accomplie, par ses vertus, doit se mettre au service d’une  nation qui convoite un développement. Et pour cela, la jeune fille doit  dès maintenant prendre son avenir en main en refusant la facilité. La jeune fille ne doit pas céder à toutes les sortes de propositions indécentes que la société fait miroiter au devant d’elle pour subvenir à ses besoins », a mentionné le représentant de l’ONUCI à Divo.

Pour  Ouattara Raymond, le Directeur Exécutif de l’ONG ESfA, « c’est une immense joie de prendre part à cette célébration »

Pour lui, « la présence de toutes ces autorités dénote de l’importance qu’elles accordent à la fille et de leur engagement à œuvrer aux côtés de ESFA pour le droit à une éducation de base de qualité, de la fille, en veillant à l’élimination de deux des plus importants obstacles à celle-ci: le mariage précoce et la violence liée au genre dans les écoles et sur le chemin de l’école , l’égalité d’accès des filles et des garçons à une formation professionnelle adaptée, leur permettant d’accéder à un emploi décent ou à créer leur propre entreprise.

Tout en souhaitant qu’elle devienne désormais une tradition, la commémoration de la Journée Internationale de la Fille doit avoir pour objectif de rendre hommage aux filles, mais elle doit également être l’occasion de réfléchir sur la condition féminine dans le monde et particulièrement dans nos pays en voie de développement ; surtout d’engager des actions aboutissant à une transformation positive et durable ».

Il a, au nom de la Présidente de ESFA, souhaité une bonne fête à toutes les filles de Divo et à travers elles toutes les filles de la Côte d’Ivoire.

Cette rencontre aux allures festives avec une animation folklorique distillée par une fanfare invitée pour la circonstance s’est achevée par une série de sketchs présentés par les  jeunes filles, élèves et membres de l’ONG ESFA suivi d’une remise de diplômes d’honneur aux  femmes de valeur et modèles de réussite de la ville de Divo.

Jacques Kouao