L’opposition ivoirienne marche contre la « caporalisation » de la TV publique

Plus de 4.000 personnes ont manifesté mardi à Abidjan à l`appel des mouvements de jeunesse de l`opposition ivoirienne, pour dénoncer une « caporalisation » de la télévision publique par le camp du président Laurent Gbagbo, a constaté une journaliste de l`AFP.

Dans le calme et encadrés par de nombreuses forces de l`ordre, les manifestants ont marché pendant environ une heure depuis le siège du Parti démocratique de Côte d`Ivoire (PDCI, ex-parti unique) jusqu’à un carrefour situé à proximité de la Radio télévision ivoirienne (RTI), installée dans le même quartier chic de Cocody. Ils y ont fait un sit-in à la mi-journée.

Plus nombreux au fil du sit-in, les manifestants sifflaient et chantaient des refrains hostiles au chef de l`Etat et brandissaient des pancartes proclamant: « je ne paie pas ma redevance pour regarder Gbagbo » ou « la RTI torpille la paix sociale ».

Cette marche, autorisée par le gouvernement, était organisée par la jeunesse du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).
Les leaders des mouvements de jeunesse des quatre partis formant cette coalition d`opposition ont remis au directeur général de la télévision publique, Pierre Amessan Brou, une « motion de protestation contre la caporalisation des médias d`Etat par le clan du candidat Laurent Gbagbo ».
M. Brou, dont la démission est réclamée dans cette motion, a affirmé que la RTI avait jusque là « accompli sa mission dans l`équité et avec beaucoup de professionnalisme » et entendait « contribuer au retour de la paix » dans le pays, en crise depuis le coup d`Etat manqué de 2002.
A l`issue de cette rencontre au siège de la RTI, les manifestants se sont dispersés sans incident en début d`après-midi.

Source AFP

Share

Comments

comments