05/04/2018 / Moahet-Sran

Du 9 au 10 avril 2018, Abidjan abrite le Congrès africain contre la peine de mort, après ceux de la région MONA (Moyen orient et Afrique du nord), et de l’Asie. La rencontre est organisée par ECPM – Ensemble contre la peine de mort.

Au programme du Congrès : des ateliers, des tables-rondes, des panels… Des ex-condamnés à mort et des proches d’anciens condamnés à mort partageront également avec les participants des témoignages de leurs épreuves vécues.

Un but : abolir la peine de mort en Afrique

En 2016, l’Afrique a enregistré plus de 68 exécutions et plus de 855 condamnations à mort. « Faire avancer l’abolition de la peine de mort en Afrique ». Tel est l’objectif visé par les organisateurs, via ce Congrès régional. 300 participants d’au moins 30 pays sont attendus à cette rencontre.

Le Congrès régional précède depuis 2012 chaque Congrès mondial. Il offre l’opportunité de « porter l’accent sur une région du monde »  et de « s’adapter à ses caractéristiques ». Le prochain Congrès mondial est prévu pour se tenir du 27 février au 1er mars 2019 à Bruxelles (Belgique).

Pour le Congrès d’Abidjan, ECPM bénéficie du partenariat de la CNDHCI (Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire), de la FIACAT – Fédération internationale de l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture – et de la Coalition mondiale contre la peine de mort.

Vous pourrez suivre la rencontre, via le compte Twitter, la page Facebook et le site web d’Avenue 225. Pour participer au Congrès, veuillez vous inscrire sur : congres.ecpm.org

Evrard Aka