28/10/2017 / Moahet-Sran

Abidjan (Côte d’Ivoire). Du 25 au 27 octobre 2017. Un atelier de renforcement des capacités sur l’utilisation des réseaux sociaux et le développement des médias numériques, organisé par l’Unesco, réunit cinquante (50) journalistes ivoiriens.

« Journalistes, exploitez pleinement le potentiel des nouveaux outils liés aux numériques pour le développement de vos médias ». C’est l’appel que lancent les organisateurs aux hommes et femmes de médias.

Des chiffres de l’utilisation d’Internet dans le monde

 

Luc Legay formant des journalistes ivoiriens à un meilleur usage du numérique

Luc Legay, formateur, indique que le monde compte 3,8 milliards d’internautes dont 362 millions en Afrique, soit respectivement 51% et 29% de la population mondiale. En juin 2017, Facebook totalisait deux (2) milliards d’utilisateurs. D’autres réseaux tels Twitter et Instagram ne sont pas en marge de cette forte utilisation et de la croissance. 50% des visiteurs des sites arrivent par les réseaux sociaux.

L’on note également une utilisation croissante des smartphones. Aux États-Unis, par exemple, en 2017, 50% du temps passé sur Internet l’a été via des applications smartphones. Sur les ordinateurs comme les tablettes et le mobile, Google reste le moteur de recherche le plus utilisé.

Avec Internet, c’est la réalité augmentée. Et une audience plus large s’offre aux journalistes. Pour en profiter valablement, il faut adopter les nouveaux codes qu’exige cet univers. L’immédiateté, la réactivité et l’interaction qu’impose le numérique appellent à faire preuve d’originalité et à se remettre constamment en question.

Des astuces pour être vu(e) et lu(e)

Des participants à la formation Unesco sur le numérique avec Luc Legay, à Abidjan

Pour être retrouvé(e) sur Internet, Luc Legay recommande d’écrire pour les moteurs de recherche, en tenant compte des règles de référencement. Il faut entre autres utiliser soigneusement des mots-clefs, intégrer des mots en gras dans le texte, et des intertitres avec les balises requises (H2)…

Il convient également d’utiliser des photos – aux formats JPG, PNG, Gif, SVG – dont la taille se situe entre 150 Ko et 500 Ko. Ce sont des photos qui sont faciles à charger. Ce qui rend les moteurs de reccherche plus efficaces et constitue un gain de temps pour les internautes.

« Votre site n’est plus au centre du monde », martèle Luc Legay.

Le monde compte en effet plus d’un (1) milliard de sites Internet. Et nous sommes aujourd’hui face au consommateur connecté, dont le temps d’attention est évalué à trois (3) secondes. Pour être lu(e), il est recommandé de partir de la loi de proximité, pour bâtir des articles en appliquant le principe de la pyramide inversée. Lequel principe consiste à présenter l’information du plus synthétique au plus exhaustif.

Il faut aussi écrire court et juste, penser multimédia (du texte, de l’audio, du visuel). Luc Legay considère surtout le visuel comme la clef d’entrée de l’article ; il multiplie par deux (2) la réactivité.

Pour accroître sa visibilité sur le web, il faut surtout du contenu qui engage, qui suscite des interactions.

Evrard Aka