Mode : Les taille-basses, ces pantalons qui scandalisent de plus en plus*

De plus en plus d’Abidjanais ne supportent plus ce spectacle qui frôle une atteinte à la pudeur.

« Comment des êtres qui réfléchissent peuvent s’habiller de la sorte ? », soutient Dame Kouassi avant d’ajouter : « On ne peut pas être esclave de la mode à ce point. Le corps de la femme est sacré mais à force de se mettre nu c’est à peine si les hommes ont de la considération pour nous ».

« C’est scandaleux je trouve ! Vous les voyez même dans les bureaux, à l’église, à la télévision avec ces vêtements qui n’honorent pas notre génération. Il faut que la police des mœurs se saisisse de ce problème car nous sommes fatigués de voir ‘’la poisse’’ quand nous sortons de chez nous » =, souligne Niamkey Clément, frigoriste.

« Personne n’est contre la mode des jeunes mais si elle dérange on doit la revoir », conseille Touré Aïssata. « Nous sommes le miroir de la société et si aujourd’hui nous sortons nus quelle éducation donnerons-nous à nos enfants ? », s’interroge t-elle.

Les amoureux des taille-basses réagissent et dénoncent ceux qui ont travesti cette mode.

« Les taille-basses sont à la mode et ils ne sont pas conçus pour exposer le corps de la femme. Ils se portent avec des dessous qui sont semblables à des maillots. Si quelqu’un en porte sans dessous il a ses raisons : soit se prostituer, soit attirer les regards », soutient Christiane Kakou.

« Je ne suis pas contre les taille-basses c’est la mode des enfants, que voulez-vous ! Moi je demande à nos fils et nos filles d’être à la mode et non esclave de cette mode. Quelle est la différence entre nous et les animaux si tout le monde se promène nu ? », nuance Toho Gervais.

Suy Kahofi

* Publié la 1ère fois le 22 juillet 2010