20/10/2015 / Moahet-Sran

Le parc de transport ivoirien se compose de plusieurs millions de véhicules, toutes catégories confondues. Du deux-roues motorisé à la voiture personnelle, en passant par les utilitaires et les cars de transport en commun.

PCLa conduite de chacun de ces véhicules à moteur sur les routes publiques ivoiriennes suppose d’être titulaire d’un permis de conduire, précieux sésame délivré à l’issue d’examens portant sur les connaissances théoriques et pratiques. Carmudi nous guide à travers les étapes de l’épreuve théorique, portant sur la maîtrise du code de la route.

L’auto-école

Pour passer les examens théoriques et pratiques d’aptitude à la conduite, il vous faudra au préalable suivre les cours qui conviennent auprès de l’une des 268 auto-écoles officiellement reconnues par l’Etat ivoirien.

Les prix affichés s’étendent généralement de 30 000 Francs CFA à 45 000 Francs CFA, bien que de nombreux usagers font état de coûts cachés pouvant porter le total à près de 100 000 Francs CFA. La loi prévoit de suivre 18 cours portant sur le code de la route et 18 cours pratiques de conduite, avant de procéder au passage des examens.

La visite médicale

Au cours de la visite médicale obligatoire, les médecins affiliés au CGI (Centre de Gestion Intégrée) évalueront votre acuité visuelle. C’est à ce moment qu’il sera décidé si votre vue convient pour la conduite, ou si vous devez recourir à des dispositifs de correction de la vision. Les tests ophtalmologiques que vous passerez détermineront votre capacité à distinguer clairement les objets.

Pour justifier la qualité de votre vision, il vous est demandé de lire à une certaine distance des lettres individuelles, ou pour les illettrés, de reconnaître des dessins représentant des objets usuels. Si votre vision n’est pas jugée suffisamment claire, votre permis mentionnera que vous ne devrez conduire qu’en portant des lunettes ou des lentilles correctrices.

Le passage

L’auto-école auprès de laquelle vous aurez effectué votre apprentissage prend ensuite toutes les dispositions nécessaires pour vous inscrire aux examens régulièrement tenus par le Centre de Gestion Intégrée. Le passage de l’examen d’aptitude au code de la route se tient au Plateau, Tour C. Présentez-vous le jour J muni de vos papiers d’identification et en ayant bien révisé les connaissances théoriques acquises.

Vous serez ensuite individuellement appelé dans une salle, où l’examinateur vous soumettra une série de questions à choix multiples, portant sur la meilleure conduite à adopter face à des situations de conduite déterminées. Le ratio de réponses correctes que vous aurez données définira l’issue de ce test (oral), et les résultats vous sont communiqués dans la journée.

Une issue concluante de ces examens sur la théorie du code de la route vous permettra de passer à l’étape suivante, à savoir l’apprentissage et l’examen de la conduite proprement dite.

La démarche officielle à suivre pour passer l’examen du code de la route requiert un apprentissage sérieux des règles de conduite. Mais, à la réalité des faits, l’on déplore une procédure bien souvent teintée d’irrégularités. C’est d’ailleurs en partie pour y remédier qu’une réforme du permis de conduire a été initiée dans le cadre du Programme d’Ajustement et d’Investissement du secteur des transports, lancé en 1998.

Crédit-photo : transports.gouv.ci