08/12/2013 / La Redaction
Le président Jean-Patrick Ehouman et ses collaborateurs d'Akendenwa.

L’Organisation numérique AKENDEWA continue de tisser sa toile et d’agir pour l’amélioration de l’eco-système des TIC en Côte d’ivoire et en Afrique. Cette organisation  est un concentré de bénévoles, de professionnels et de passionnés des TIC qui œuvrent avec les moyens de bord pour susciter une saine émulation de l’industrie de l’internet et du mobile à travers l’instauration de projets 2.0 innovants.

Cette initiative purement bénévole pour les membres de cette organisation lui vaut d’être aujourd’hui le lauréat d’un prix. Il s’agit du prix « Mécanisme de soutien « Tremplin » pour l’Entrepreneuriat Social des Jeunes et la Culture de la Paix en Afrique » décerné par l’UNESCO à Paris le 31 octobre dernier, lors du 8ème forum mondial de la jeunesse.

Face à la presse ce Jeudi 5 décembre à l’Hôtel Horizon Cocody, le président Jean-Patrick Ehouman s’est dit fier de voir ce prix être attribué à son organisation. En effet, cette distinction vient reconnaître quatre années d’effort au plan social et humanitaire au service des populations de Côte d’Ivoire et d’Afrique.

Le « Mécanisme de soutien Tremplin pour l’Entrepreneuriat Social des Jeunes et la Culture de la Paix en Afrique » est une initiative conjointe de trois entités. L’UNESCO, Phoenix Capital Managment et le CEPS (Centre d’Etude et de Prospective Stratégique) partagent une même vision pour la promotion de la jeunesse et des innovations technologiques au service de la paix et du développement. C’est ce qui explique le choix d’AKENDEWA, une organisation porteuse de 22 projets dont certains sont déjà connus du grand public.

Nous citerons, entre autres, CIVblog, les matinées Kakou Anazê, Wozomai, le Barcamp et le projet CIVSocial. Ce dernier projet à caractère humanitaire s’est illustré durant la dernière crise Ivoirienne en donnant la chance aux Ivoiriens de s’entraider via un cadre numérique. Grâce à cette plate forme, des vies ont été sauvé ! Le projet a même bénéficié du soutien de l’Université de Colombia.

C’est donc ce 21 décembre 2013 au siège de la représentation pays de l’UNESCO qu’AKENDEWA recevra officiellement son prix. Un prix qui au-delà de la structure est une distinction pour la jeunesse Ivoirienne comme le souligne Eric Agnissan Agnissan, le vice-président de la structure.

Notons qu’AKENDEWA est une organisation qui finance ses activités sur fonds propres. D’ailleurs, elle veut lancer un Tech Hub qui sera un incubateur pour à la promotion de la création numérique. De 11 membres fondateurs à l’origine, AKENDEWA revendique plus d’une centaine de membres aujourd’hui, tous unis par un idéal : la promotion des TIC au service de l’humanitaire et de l’action sociale.

SUY Kahofi