03/09/2010 / Donatien Kangah

Azaguié, il est 12 heures. Le terrain de football de la ville, lieu choisit pour recevoir le Chef de l’Etat est surabondé de monde. Tout le monde a les nerfs à vifs. La population sortie en grand nombre malgré cette pluie qui s’abat ne sent rien. L’important est d’assister à l’arrivée du Président, Chef de l’Etat de  Côte d’Ivoire ; de ne pas se la faire raconter. La population d’Azaguié qui jadis comptait trente 4000 âmes a doublé, voir triplé. La population est sortie.Il est 13 heures les hommes en armes doublent de vigilance. La sirène qui sonne est le signal que tous attendaient. Le cortège présidentiel rentre dans la ville. L’entrée de la ville parait exigüe.

Tout le monde y accourt. La population suit le cortège qui, du faite de la grande affluence roule à petit trot. Le Président doit descendre, mais difficile. Tout le monde veut le toucher celui que tous attendaient. C’est avec la souffrance des corps habillés, des gardes rapprochés que le Président est libéré. Une aubaine pour les chasseurs d’images postés aux abords du véhicule de commandement de prendre des photos et pour les cameramen de faire des vidéos. Les corps habillés font le ménage.

Le Chef de l’Etat peut maintenant mettre pieds à terre. La foule exulte, la tension monte. Comme à son accoutumé, le Président de la République reçoit les honneurs militaires. A ses côtés se tient le Général, Chef d’état major des Armés, Philippe MANGOU, le Président de l’Assemblée Nationale, le Professeur Mamadou COULIBALY et d’autres autorités politiques, administratives et militaires. Il fait le tour de l’assistance en saluant, avant de prendre place sur son fauteuil présidentiel.

Les allocutions qui ont suivi ont été celles du Maire d’Azaguié, Madame YAPI Api Marcelle et de l’honorable N’KO Marcelle. Après, a suivi l’allocution du Chef de l’Etat qui a rassuré la population quant à la tenue prochaine des élections et a accordé certaines doléances formulées par les autorités. C’est aux environs de 14 h 30 que la cérémonie a pris fin, avec une étape au domicile de Madame le Sous-préfet d’Azaguié où un cocktail a été offert aux autorités et aux personnes ayant fait le déplacement.

Wenceslas Achy AKON, Agboville.