20/06/2016 / Donatien Kangah

« L’histoire n’est plus qu’écrite ou orale, elle est aussi numérique. Il est urgent d’écrire la nôtre sur Wikipédia », a expliqué Donatien Kangah, président de Wikimédia Côte d’Ivoire, lors de l’Assemblée générale 2016 de ladite Association , ce samedi 11 juin 2016.

9h 45, Goethe Institut de Cocody à Abidjan. Les participants à la deuxième Assemblée  générale de cette Association sont venus passer au crible les actions des douze derniers mois.

Membres de Wikimedia Côte d’IvoireWikimedia Community User Group of Côte d’Ivoire (WCUG-CI) en forme longue — ainsi que partenaires clés ont, durant cent vingt (120) minutes, alterné présentations et discussions autour des défis, besoins et acquis de cette organisation tournée vers la diffusion libre numérique des contenus liés à la Côte d’Ivoire.

Mettre en lumière le patrimoine immatériel ivoirien

Dans le top 10 des sites les plus visités au monde, l’encyclopédie Wikipédia s’est imposée comme un réflexe dans la recherche d’informations sur Internet.

« Ses 8 millions de lecteurs par heure constituent l’une des illustrations de son succès », précise Samuel Guébo, Chargé d’Édition à WCUG-CI. L’un des buts de Wikimedia Côte d’Ivoire est de rendre visible sur cette plateforme, le maximum d’informations pertinentes sur la Côte d’Ivoire. Pour ce faire, plusieurs projets sont déployés ciblant parfois des thématiques en particulier.

Dans le cadre d’une collaboration entre l’Association et les écrivains de Côte d’Ivoire, des dizaines de biographies d’auteurs ivoiriens, en français ainsi qu’en anglais,  meublent l’encyclopédie Wikipédia. De même, le projet Wiki Loves Women, défendu par son Chef Dominique Eliane, vise une présence plus forte des contenus wiki sur les femmes africaines.

wikimedia-ci-AG-2016

D’autres projets de l’Association se veulent plus spécifiques quant au type de contenu recherché. Wiki Loves Africa, par exemple, est une initiative panafricaine. Elle « cible les contenus photographiques », ajoute Evrard Aka, coordinateur local, tout en expliquant le succès de Wiki Loves Africa en Côte d’Ivoire.

Ce projet, initié en 2014, est un concours photographique qui met en compétition plusieurs pays à travers l’Afrique. Autour de thèmes votés par la communauté wikimédienne, des milliers d’images sont capturées et diffusées sur Wikimedia Commons, la banque d’images de Wikipédia.
Wiki Loves Africa_wikimedia_general_assembly

Depuis ses deux années d’existence, cette initiative a généré plus de deux mille (2000) œuvres photographiques sur les mets et habitudes culinaires en Côte d’Ivoire (2014), puis les ornements et parures ivoiriennes en (2015). Un livre de cuisine est visible et téléchargeable gratuitement aujourd’hui. Il rassemble des recettes locales mais également des informations sur l’agriculture, la pêche, les habitudes culinaires lors des festivités en Côte d’Ivoire, etc.

Des partenaires locaux clés

Les énormes acquis de l’Association « résultent en grande partie de la franche collaboration avec les institutions locales culturelles », fait remarquer Donatien.

Le Goethe Institut, hôte de cette rencontre, s’inscrit parmi les partenaires privilégiés de WCUG-CI dont la Commission Nationale de la Francophonie, l’Agence E-voir, l’espace Ovillage et l’ONG Bibliothèque Sans Frontières. Si de grands défis ont été relevés, les objectifs à court et moyen termes nécessitent « un appui humain, financier et institutionnel », souligne-t-il.

Invitée à Colombus (USA) pour prendre part au Congrès de l’IFLA, connu comme le congrès mondial des bibliothécaires en août prochain, l’Association Wikimédia Côte d’Ivoire bénéficie d’une bourse de Bibliothèque Sans Frontières. Son président, Donatien Kangah, la représentera.

Source: L’essentiel